Toustes un Art

logo toustes un art

« La Femme en moi » de Britney Spears, récit cauchemardesque d’une Amérique misogyne

La femme en moi, publié en octobre 2023, est un récit autobiographique bouleversant de la pop star internationale Britney Spears. Il retrace son chemin vers la célébrité, ses relations conflictuelles avec les hommes et son combat pour se libérer d’une tutelle étouffante qui a contrôlé chacun de ses mouvements pendant 13 ans.

Britney Spears aux V.M.A.s de 2001 avec un serpent
Britney Spears aux V.M.A.s de 2001 avec un serpent
Britney Spears et Justin Timberlake aux American Music Awards de 2001. Photo by Jeffrey Mayer/WireImage
Britney Spears et Justin Timberlake aux American Music Awards de 2001. Photo by Jeffrey Mayer/WireImage

Artiste infantilisée, adolescente sexualisée

Élevée dans une famille dysfonctionnelle en Louisiane, Britney Spears a très tôt découvert l’amour du chant. Elle a alors multiplié les auditions et a rejoint le Mickey Mouse Club dès ses 11 ans. À 18 ans, elle sort son premier album, Baby One More Time (1999) vendu à 25 millions d’exemplaires. Sa boîte de production décide de créer l’image d’une Britney Spears innocente qui restera vierge jusqu’au mariage, mais publie parallèlement une photo d’elle en soutien-gorge et tenant un Teletubbies dans ses bras.

Finalement, dans son autobiographie, Britney Spears décrit indirectement la misogynie des États-Unis des années 2000. Elle nous parle de ces journalistes d’une cinquantaine d’années lui posant des questions sur sa virginité et sa poitrine plutôt que sa musique alors qu’elle était encore adolescente. Elle raconte également sa relation avec Justin Timberlake, dont l’image a toujours été préservée bien qu’il multipliait les infidélités et l’a poussée à avorter en secret dans sa salle de bain. Elle nous confie le harcèlement permanent des paparazzi, cherchant à la pousser à bout pendant qu’elle souffrait d’une dépression post partum non diagnostiquée.

Une descente aux enfers grand public

Alors qu’elle enchaînait les sorties musicales à succès, la descente aux enfers de Britney Spears en 2007 a été entièrement publique, pour le plus grand ravissement des magazines people. On se souvient des critiques sur sa prise de poids (suite à 2 grossesses, quoi de plus normal ?) ou des photos de son crâne rasé censées prouver qu’elle n’était plus saine d’esprit.

Progressivement, le discours des médias est devenu celui officiel et a permis à son ex mari (Kevin Federline) de lui faire perdre la garde de leurs deux fils. Dans son livre, Britney Spears raconte avec souffrance le jour où, alors qu’elle s’était enfermée dans une pièce avec son fils pour passer un peu plus de temps avec lui, des hélicoptères de la police ont atterri dans son jardin et l’ont emmenée à l’hôpital. Ce discours qui faisait passer Britney Spears pour folle a également été utilisé par le père de Britney Spears (Jamie Spears), pourtant alcoolique, pour obtenir la tutelle de sa fille en 2008.

Les 13 années de captivité de britney spears

Les tutelles sont normalement destinées aux personnes ne parvenant pas à gérer leur vie de manière élémentaire (payer les factures, se nourrir, se laver). Pourtant, seulement quelques semaines après le début de la tutelle, Britney Spears apparaît dans un épisode à succès de How I met Your Mother et démarre une tournée à l’internationale. Ses finances sont placées sous le contrôle de son père, qui se verse un salaire de plusieurs milliers de dollars par mois. Il contrôle ses mouvements, ses repas et lui interdit de retirer son stérilet, malgré ses demandes. En 2013, il lui impose une résidence à Las Vegas où elle enchaîne les représentations. Cette tutelle dure 13 ans, sans que Britney ne parvienne à y mettre fin.

Britney Spears aux Billboard Music Awards de 2016, par Chris Pizzello

En 2019, son père l’interne de force en hôpital psychiatrique. Plusieurs sources anonymes signalent la situation aux médias, qui n’y voient pas de problème ; mais ses fans s’inquiètent et le mouvement #FreeBritney prend de l’ampleur. Dès sa sortie de l’hôpital, Britney Spears entame les procédures pour se libérer de cette tutelle. Elle y parviendra finalement en 2021, à 40 ans.

La réappropriation d’une histoire confisquée

Ce récit terrifiant nous laisse avec une seule question : comment est-ce possible ? Comment une pop star internationale a-t-elle pu être enfermée dans une tutelle si violente pendant 13 ans ? Le livre n’offre pas de réponse à cette question mais il donne des éléments de réflexion. Cette tutelle résulte sans doute d’un mélange de misogynie profonde, d’une faille de la justice mais aussi de la conviction de beaucoup de personnes que Britney Spears est réellement « folle » : les commentaires incendiaires à propos de ses dernières vidéos de danse sur Instagram se suffisent à eux-mêmes.

La Femme en moi est un récit autobiographique cauchemardesque, mais aussi touchant. Il invite à une réflexion politique : sur le parcours de Britney, sur l’injustice de la tutelle, sur la misogynie des hommes qui l’entouraient et de la société américaine. Mais derrière toute cette violence, ce livre invite aussi à un voyage à travers le parcours musical de Britney Spears : on s’arrête entre 2 chapitres et on écoute un de ses célèbres singles avec nostalgie.

Malgré la violence de ce qu’elle a traversé, Britney Spears reste toujours modérée dans ses propos. Elle raconte son histoire avec ses mots, parfois beaucoup trop bienveillants par rapport à ce qu’elle a vécu. Mais c’est enfin la sienne : et non plus celle des paparazzi ou des hommes de son entourage. 

La femme en moi de Britney Spears, octobre 2023

Envie de lire « la femme en moi » ?

La Femme en moi de Britney Spears est un succès international vendu à plus de 2 millions d’exemplaires et traduit en 26 langues. Le livre neuf coûte 23€, mais il est certainement disponible dans des boutiques de seconde main. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre librairie de quartier pour soutenir l’industrie du livre et ses métiers en consultant les disponibilités sur ce lien :

Un article par
Couverture du livre Là où chantent les écrevisses
Littérature

Là où chantent les écrevisses, ou le mythe de la femme sauvage revisité

A la croisée d’un thriller policier et d’un roman d’apprentissage, Là où chantent les écrevisses a tout le fabuleux des œuvres inclassables. Seul roman de fiction écrit par la zoologiste américaine Delia Owens, sorti en 2018, il offre une écriture très imagée et la construction d’un personnage aussi puissant que captivant.

Lire plus