Toustes un Art

logo toustes un art

Everything Everywhere All at Once, le film absurde

Everything Everywhere All at Once est un film du studio A24 de science-fiction absurde (tout comme son nom l’indique) et touchant dans lequel une immigrée chinoise vit littéralement sa pire vie. Elle se retrouve embarquée dans une aventure pour sauver le monde, qui mettra son courage et sa créativité à rude épreuve. Sous les projecteurs, on retrouve l’actrice Michelle Yeoh, récompensée par de nombreux Awards pour sa performance exceptionnelle, ainsi que Stephanie Hsu, étoile montante du cinéma américain.

Affiche du film Everything Everywhere All at once © A24

De quoi ça parle ?

Evelyn Quan Wang, incarnée par la brillante Michelle Yeoh, est une immigrée chinoise américaine qui tient une laverie avec son mari. Alors qu’elle essaye de gérer un contrôle du fisc, son mari, Waymond Wang, est possédé par une version parallèle de lui-même. Evelyn apprend alors l’existence du multivers, qui est menacé par Jobu Tupaki, une version démoniaque de sa fille. Everything Everywhere All at Once est avant tout un film d’action – Evelyn découvre à travers les autres versions d’elle-même son potentiel inexploité et se bat pour sauver le multivers – mais également un film touchant sur une relation mère fille complexe et un gap générationnel, entre tradition et modernité.

Pourquoi c’est génial ?

Everywhere Everywhere all at once est une revisite complète du genre du multivers. On voyage entre différentes réalités de façon créative voire absurde. Promis, c’est à mourir de rire ! Quant aux effets spéciaux, il est à noter qu’ils sont tous le fruit du travail d’une petite équipe de cinq indépendants et pourtant le résultat est éblouissant. Sur ce point, le film n’a rien à envier aux grosses productions.

Ensuite, l’histoire est composée en 3 chapitres : Everything, puis Everywhere, et enfin All at Once. C’est une montée crescendo des enjeux qui vont se présenter à notre antihéroïne. Le film est absurde, drôle, émouvant, en somme génial, et vous serez surpris de trouver intéressante une discussion de 5 minutes entre deux cailloux !

Qui est sous les projecteurs ?

Bien que le film ait été coécrit et coréalisé par Daniel Kwan et Daniel Scheinert, nous aimerions parler de l’actrice Michelle Yeoh, qui tient le rôle principal et qui a reçu l’oscar de la meilleure actrice en 2023 pour ce film ! Elle est la première actrice d’origine asiatique à remporter cet oscar en 95 ans de cérémonies.

On ne peut que saluer sa performance au travers des différentes casquettes qu’elle nous montre d’un même personnage. Elle passe avec une facilité époustouflante du rôle de femme au foyer criblée de dettes, à celle de femme fatale millionnaire, en passant par la maîtrise d’arts martiaux, avant d’incarner une pianiste avec des mains saucisses… oui vous avez bien lu ! 

Affiche alternative du film Everything Everywhere All at once © A24

La jeune Stephanie Hsu brille aussi par sa performance en tant que Joy, fille lesbienne tentant de faire accepter son homosexualité à sa mère. Mais cette dernière est réticente : elle mégenre délibérément la petite amie de sa fille et refuse qu’elle soit présentée à la famille. Dans le film, Stephanie Hsu incarne à la fois une jeune femme torturée dont l’identité est rejetée par sa mère, mais aussi un agent du chaos à perruque rose, avec un costume de nudiste orné de bijoux, tenant un cochon en laisse et utilisant des godemichés et des paillettes comme armes de prédilection. Pour cette performance exceptionnelle, Stephanie Hsu a reçu l’oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Où le regarder ?

Le film est sorti en Blu-Ray à retrouver chez votre marchand de DVD préféré, ou alors sur la plateforme de streaming OCS, à la location pour moins de 5€ sur YouTube et Prime Vidéo ou encore sur d’autres plateformes de streaming.

L'AUTRICE
Auteure et Rédactrice dans les rubriques Jeu vidéo et Cinéma ! Comptez sur moi pour vous faire voyager 🙂
Couverture du livre Là où chantent les écrevisses
Littérature

Là où chantent les écrevisses, ou le mythe de la femme sauvage revisité

A la croisée d’un thriller policier et d’un roman d’apprentissage, Là où chantent les écrevisses a tout le fabuleux des œuvres inclassables. Seul roman de fiction écrit par la zoologiste américaine Delia Owens, sorti en 2018, il offre une écriture très imagée et la construction d’un personnage aussi puissant que captivant.

Lire plus